LE CHOIX DES PIERRES EN AQUASCAPING

L'évolution actuelle de l'aquascaping montre une modification de l'équilibre entre l'utilisation des plantes et celle du hardscape : depuis quelques années bois et pierre ont de plus en plus tendance à occuper le premier rôle, au détriment des plantes, qui sont de moins en moins présentes, en particulier pour les plantes à tige.

La roche, puisque c'est l'élément de hardscape qui nous intéresse aujourd'hui, peut être utilisée seule, ou mariée avec du bois. Elle peut servir simplement à apporter une touche de naturel ou à soutenir ou délimiter des massifs de plantes. Elle peut aussi être l'élément principal d'intérêt de l'aquarium dans le cas d'un iwagumi – elle apporte alors au décor de la puissance et un impact visuel important - ou encore elle peut servir à représenter un décor montagneux qu'on appelle alors Mountainscape.

Seiryu stone dans un nano aquarium

Un décor aquatique dominé par la roche, au détriment des plantes (photo Aymeriscape)

Outre ces considérations esthétiques le hardscape minéral peut avoir des utilités plus pratiques, comme permettre de créer et maintenir des dénivelés importants en soutenant de grosses épaisseurs de sol (comme de petites terrasses), servir de refuge et d'abri aux habitants (Cichlidés notamment), voire de support de ponte à certaines espèces (pondeurs sur substrat caché).

Comme pour à peu près tout ce qui concerne l'aquascaping, c'est Takashi AMANO qui fut le précurseur en utilisant de la roche (Manten stone, Ryuoh stone, Ohko stone) dans ses layouts pour « recréer la nature » dont il s'inspirait. Tout les aquascapers du monde étant les enfants spirituels d'AMANO, ils ont suivi l'exemple du Senseï et utilisent donc massivement les pierres pour créer leurs décors.

Bien entendu on utilisera pas pour faire de l'aquascaping n'importe quel type de roche.

On éliminera d'entrée d'une part celles qui sont « physiquement » incompatibles avec l'aquariophilie d'eau douce en général - par exemple les pierres trop coupantes risquant de blesser les poissons ou encore celles prélevées en bord de mer qui sont susceptibles de relâcher du sel dans l'eau du bac – d'autre part celles qui peuvent poser problème dans un bac planté car contenant trop de calcaire (comme par exemple la bien connue pierre blanche à trous). Une roche calcaire aura en effet tendance à augmenter le KH et le pH de l'eau et ainsi à éloigner les paramètres de l'eau du bac de ce que la plupart des plantes apprécient : une eau douce et légèrement acide. En outre, plus l'eau est dure, moins la dissolution du CO2 injecté dans l'aquarium sera bonne, ce qui compliquera le travail de l'aquascapeur.

Pierre blanche à trous pour aquariums

Trop calcaire pour une utilisation en aquascaping...

Ceci ne signifie pas que seules des pierres totalement neutres puissent être utilisées en aquascaping, loin de là, et il suffit de surfer quelques minutes sur le web pour trouver des centaines de photos de magnifiques bacs plantés (à l'eau douce et un peu acide) utilisant des pierres légèrement calcaires comme la Seiryu stone ou la Frodo stone. Tout d'abord il convient de tenir compte de la quantité de roche par rapport au volume d'eau : on comprend aisément qu'une pierre d'une taille donnée n'aura pas la même influence sur 20 litres d'eau que sur 200 litres (c'est pourquoi l'usage de pierres légèrement calcaire peut en effet être problématique par exemple dans un nano destiné à recevoir des poissons ou crevettes nécessitant une eau très douce et acide). Ensuite il existe plusieurs moyens de contrebalancer l'effet qu'une pierre un peu calcaire aura sur les paramètres de l'eau :

1 - procéder à des changements d'eau fréquents (ce qui est plus ou moins la règle en aquascaping) avec une eau très douce, voire avec uniquement de l'eau osmosée

2 – utiliser un sol « technique », qui – en captant les sels minéraux – rendra l'eau plus douce et stabilisera le pH à une valeur légèrement acide

En conclusion sur le sujet, et pour tordre le cou à certains idées préconçues que l'on peut voir passer ici ou là, on peut tout à fait faire de l'aquascaping avec des pierres un peu calcaires.

Un fois les roches incompatibles éliminées, on en reviendra pour le choix des pierres au souci premier de l'aquascapeur qu'est l'esthétique, et ce en prenant en compte principalement trois éléments : couleur, forme et texture.

Pour la couleur, on aura généralement recours à des roches aux teintes modérées que l'on retrouve le plus dans la nature elle-même : du beige au noir, en passant par les différentes nuances de brun et de gris. Il existe aussi un certain nombre des pierres au coloris tirant vers le brique, voire le rouge, qui peuvent convenir pour des décors assez spécifiques mais sont forcément moins naturelles que les roches évoquées ci-dessus. A noter que les roches brunes comme l'Ohko stone ou le Fossilized wood par exemple se marieront moins bien avec du bois, si l'on en utilise conjointement à la pierre, pour une simple question de contraste.

La texture de la roche est capitale : on cherchera prioritairement des pierres ayant une surface irrégulière, travaillée, voire torturée... encore dans un souci de copier la nature en ayant toujours à l'esprit l'effet d'échelle : plus la surface sera accidentée, plus elle sera en conformité avec la taille du bac comparé à celle de la pierre dans la nature. On évitera donc généralement les pierres trop lisses comme l'ardoise ou le schiste par exemple.

Enfin concernant la forme des pierres, là encore la recherche du naturel sera notre guide et l'on se détournera des pierres aux formes trop géométriques, droites, cubiques, ou avec des faces trop plates ou des parties coupées net.

Nous vous proposons un petit tour d'horizon des principales pierres utilisées en aquascaping que l'on trouve couramment dans les commerces spécialisés. Pour ceux qui se questionneraient sur l'origine géographique de ces pierres, c'est malheureusment généralement un secret bien gardé par les divers grossistes et distributeurs, même si l'on sait que la plupart viennent d'Asie.

SEIRYU STONE

Seiryu stone, pierre pour aquascaping

Sans doute la plus utilisée par les aquascapeurs du monde entier pour sa teinte d'un gris très légèrement bleuté et sa texture bien travaillée, et aussi parce qu'elle est aujourd'hui très facilement disponible.

Influence paramètres : légèrement calcaire

OHKO STONE (parfois également appelée Dragon stone)

Ohko stone, pierre pour aquascaping

Assez spectaculaire et graphique de par sa texture constellée de petits trous orientés dans une direction unique. Sa teinte peut varier assez sensiblement entre l'ocre et le brun/gris, avec différentes nuances intermédiaires.

Influence paramètres : neutre

FRODO STONE (parfois également appelée Yama stone)

Frodo stone, pierre pour aquascaping

Un cadeau pour l'aquascapeur tant certaines de ces pierres sont presque à elles seules des objets décoratifs. Cette roche au coloris majoritairement gris, avec parfois des parties tirant sur le brun, voire des veines blanches, et présente une texture remarquable faite de fractures et crevasses.

Influence paramètres : légèrement calcaire

KEISHOU STONE

Keishou stone, roche pour aquascaping

D'un gris assez clair en général, cette roche présente elle aussi une texture très particulière mais différente de celle de la Frodo stone car à la fois accidentée mais aussi érodée, donc aux reliefs arrondis.

Influence paramètres : légèrement calcaire

SUKIMA STONE

Sukima stone, pierre pour aquascaping

Une superbe texture crevassée, un coloris gris sombre mélé d'un peu de brun, cette roche gagne à être connue, même si son petit inconvénient est la taille limitée des pierres (20, 25cm grand maximum.

Influence paramètres : légèrement calcaire

FOSSILIZED WOOD

Fossilized wood, pierre pour aquascaping

Cette roche aux teintes brunes / ocres présente une texture très particulière, rappelant par endroit les fibres du bois.

Influence paramètres : neutre

MANTEN STONE

Manten stone, pierre pour aquascaping

Photo Aqua Design Amano

Longtemps considérée comme le Graal de l'aquascapeur de par sa beauté et sa rareté (puisqu'elle est uniquement distribuée – à prix d'or - par Aqua Design Amano), cette roche aux teintes d'un gris / brun tirant parfois très légèrement sur le violet a été supplantée au hit-parade de l'aquascaping par la Frodo stone, plus facilement disponible et nettement plus abordable.

Influence paramètres : neutre

LAVA / ISLAND LAVA / BLACK LAVA

Lava stone, pierre pour aquascaping

La pierre de lave peut avoir des teintes très variées allant du rouge brique au noir. Les teintes plus sombres sont généralement plus appropriées pour l'aquascaping car plus naturelles. Ce type de roche présente comme avantages d'être un excellent support bactérien, de par sa grande porosité, et de pouvoir être « taillé » assez facilement pour adapter les pierres aux formes souhaitées. La Island lava présente une textture moins régulière, donc plus appréciée pour l'aquascaping.

Influence paramètres : neutre

FOREST STONE

Forest stone, pierre pour aquarium

Pierres assez géométriques, striées de noir et de blanc, souvent utilisées pour représenter des falaises ou des montagnes.

Influence paramètres : très légèrement calcaire

Citons enfin pour le principe la HAKKAI STONE, pierre noire aux formes arrondies mais pleines d'anfractuosités, malheureusement totalement introuvable car venant d'une réserve naturelle protégée du Japon. Takashi AMANO lui-même n'aurait pu en collecter qu'une quantité limitée, avec l'autorisation du gouvernement japonais.

QUELLE ROCHE POUR UN IWAGUMI ?

Pour ce type de décor faisant la part belle au minéral, on s'orientera généralement vers des pierres très texturées et présentant des formes adaptées : Frodo stone, Seiryu stone, Ohko stone, Manten stone, ou à la rigueur Keishou stone si l'on souhaite un décor plus plat qu'en hauteur, et Sukima stone, pour des bacs pas trop grands.

QUELLE ROCHE POUR UN MOUNTAINSCAPE ?

Pour ce style de décor montagneux, la forme des pierres est capitale, on préfèrera les types de roche dont les formes sont plutôt allongées, voire pointues : Seiryu stone, Ohko stone, Forest stone, éventuellement Lava stone (avec comme nous l'indiquions précédemment la possibilité de tailler les pierres), ou Sukima stone .

PREPARATION

Il n'est pas nécessaire de faire bouillir les pierres avant de les introduire dans l'aquarium, un léger brossage suivi d'un simple rinçage suffira. C'est toutefois un peu plus compliqué pour l'Ohko stone, dont les multiples trous contiennent souvent de la terre agglomérée, dont il faudra se débarrasser sous peine de risquer de troubler l'eau. Dans ce cas particulier, un nettoyage au jet d'eau, voire au Kärcher sera le plus efficace, à moins que vous n'ayez la patience de nettoyer chaque trou avec un outil adapté (écouvillon, voire brosse à dents).

Keishou stone, roche aquascaping

Une petite touche de mousse fixée sur une pierre donnera rapidement un effet "ancien" et naturel (photo Aquascape Boutique)

Copyright AQUASCAPE - Toute reproduction interdite