Comme toute discipline un peu pointue, l'aquascaping a produit au fil du temps quelques termes spécifiques, souvent d'origine japonaise ou anglo-saxonne, qui composent une sorte de jargon des aquascapeurs. Nous vous proposons une petit lexique qui vous permettra de parler l'aquascapeur couramment.

DRY START

Méthode de démarrage d'un bac, utilisée principalement pour les plantes gazonnantes, et qui consiste à faire pousser dans un premier temps les plantes en émergé : on installe le sol que l'on imbibe d'eau (sans que l'eau ne dépasse la surface du sol), puis on plante les gazonnantes à sec, mais à la différence de la technique habituelle, on laisse le bac ainsi, en le couvrant pour que l'hygrométrie y reste élevée. Cette méthode permet de faire pousser un tapis complet sans risque que les algues classiques qui apparaissent souvent au démarrage d'un aquarium ne viennent s'y loger. Une fois le tapis mature, on remplit alors le bac d'eau et l'on introduit les autres plantes.

EPIPHYTE

Ce terme n'est pas spécifique à l'aquascaping et désigne les plantes qui, dans la nature, poussent fixées sur un support et n'ont pas besoin d'être plantées dans un sol. En aquarium, ces plantes sont généralement attachées ou collées sur des racines ou des roches. L'intérêt de ces plantes en aquascaping est de permettre de meubler des zones où un sol ne peut être installé ou encore d'habiller pierres et racines pour leur donner un aspect naturel et « vieilli ». Les principales plantes épiphytes utilisées en aquascaping sont, outre toutes les espèces de mousses, les différentes variétés d'Anubias, de Microsorum, de Bolbitis et de Bucephalandra, ou encore Hygrophila pinnatifida.

GAZONNANTE

Désigne toutes les plantes basses se développant par stolons et permettant donc de créer des tapis végétaux sur le sol de l'aquarium (qu'elles aient d'ailleurs l'apparence d'un gazon terrestre ou non). Les plus utilisées sont Hemianthus callitrichoides « Cuba », Glossostigma elatinoides, Micranthemum Monte-Carlo, Helanthium tenellum, diverses variétés de Lilaeopsis et d'Eleocharis ou encore Utricularia graminifolia.

Tapis de Glossostigma elatinoides en aquarium

Photo Aquascape Boutique

HARDSCAPE

Le hardscape est la composante inerte d'un décor aquatique : roche, bois et accessoirement le sable décoratif (inerte par opposition à la composante vivante que sont les plantes).

Hardscape aquarium racine Asia

Photo Aquascape Boutique

IAPLC

L'IAPLC (International Aquatic Plants Layout Contest) est le plus important concours mondial d'aquascaping, organisé tous les ans par ADA, la société de Takashi AMANO. Les dernières éditions de ce concours ont rassemblé chaque année plus de 2000 participants. Tous les plus grands aquascapeurs du monde y participent, ce qui permet au vainqueur du « Grand prize » d'être considéré comme le champion du monde officieux d'aquascaping.

IWAGUMI

L'Iwagumi est un style de décor créé par Takashi AMANO, dont la spécificité est d'être composé uniquement de roche et de plantes gazonnantes ou basses, destinées à mettre en valeur les pierres. Ces style de décor est très codifié : il doit être composé d'une pierre maitresse (voir Oyaishi) et de pierres secondaires et le nombre de pierres doit théoriquement impérativement être impair. Au delà de ce style originel de décor, on désigne parfois comme Iwagumi un layout principalement composé de roche.

Iwagumi par George Farmer

Photo George FARMER

LAYOUT

Layout pourrait être traduit en français par « décor ». C'est simplement l'ensemble du paysage aquatique créé dans un aquarium.

LILY-PIPE

La Lily-pipe est un style de canne de rejet pour filtre externe créé par Aqua Design Amano. Ces cannes sont à l'origine en verre (bien qu'il en existe aujourd'hui en acrylique ou en inox) et leur particularité est une sortie évasée (évoquant vaguement la forme d'une fleur de Lys – Lily en anglais) créant un flux d'eau large au rejet du filtre.

Lili pipe verre pour aquarium

Photo Aquascape Boutique

LIVING METHOD

Méthode de plantation utilisée pour créer un tapis végétal avec des plantes qui ne peuvent être plantées dans le sol : les mousses ou certaines plantes assimilées (Riccia fluitans ou Monosolenium tenerum). Au lieu de fixer ces plantes à un support (de petites pierres plates en général) comme on le fait habituellement, on installe au préalable une plante gazonnante type Echinodorus tenellus ou Lilaeopsis, puis l'on coince entre les brins de cette plante quelques touffes de mousse. En poussant, la mousse s'étendra et recouvrira la plante gazonnante pour constituer au bout du compte un véritable tapis.

Living method - Riccia fluitans sur Lilaeopsis brasiliensis

Tapis de Riccia fluitans implanté avec la "Living method" - Photo Aquascape Boutique

MIZUBE

Ce terme japonais désigne un layout dont le hardscape est composé uniquement de bois et dont les branches dépassent au dessus de la surface de l'eau, ce qui permet de projeter le décor aquatique au delà des limites du bac lui-même. Ce type de décor n'est bien entendu possible que dans un aquarium ouvert.

MOUNTAINSCAPE

Dérivé de l'Iwagumi, ce type de décor est une représentation en miniature d'un paysage montagneux dans l'aquarium. Le hardscape est donc composé uniquement de roche (sauf si l'on souhaite mixer Mountainscape et Forestscape) et de plantes basses et le relief et la perspective sont spécialement étudiés pour donner l'impression d'un paysage naturel à grande échelle.

Mountainscape par Aquascape-boutique

Photo Aquascape Boutique

N.A.

NA = Nature Aquarium. C'est ainsi que l'on désigne le style de décors, et plus largement la philosophie aquariophile, créés dans les années 1980 par Takashi AMANO, qui a depuis influencé la quasi totalité des aquascapeurs actuels. La maxime principale du Nature Aquarium est « Apprendre de la nature pour recrér la nature ».

OYAISHI

Oyaishi est l'appellation japonaise de la pierre principale d'un Iwagumi. Elle doit naturellement être la plus imposante (de l'ordre d'au moins deux tiers de la hauteur du bac) et si possible présenter une texture et une forme particulièrement intéressantes. Dans l'Iwagumi, l'Oyaishi doit être accompagnée de deux pierres secondaires, de soutien (Fukuishi et Soeishi), puis de pierres plus petites (Suteishi) destinées à donner de la cohésion et du naturel à la composition globale.

PHOTO FINISH

Les aquascapeurs souhaitent en général conserver une trace des différents décors qu'ils ont créés et réalisent donc des clichés de leur layout au moment où ils considèrent l'avoir amené à son apogée. Cette photo-finish servira en outre souvent à participer à divers concours photo d'aquascaping.

Photo finale aquascape

Photo Aquascape Boutique

RIMLESS

Un aquarium « rimless » est un bac sans renforts ni ceinturage (donc composé juste des quatre côtés et du fond), destiné à être utilisé ouvert. Ce style de bac a été proposé et vulgarisé par la société ADA et est privilégié de nos jours par une large majorité d'aquascapeurs, au détriment des plus traditionnels bacs fermés.

RYUBOKU

A l'inverse de l'Iwagumi, le Ryuboku est un layout dont le hardscape est uniquement composé de bois, dans le but de donner une ambiance forestière au décor.

SEIRYU STONE (et autres)

Si à peu près n'importe quel type de roche peut être utilisé en aquascaping, il est certaines pierres qui sont devenues des classiques et sont aujourd'hui largement répandues et commercialisées : la SEIRYU stone, pierre grise à la surface très travaillée, l'OHKO stone brune et agrémentée de petits trous, la MANTEN stone aux coloris variables et à la texture unique (mais malheureusement rare et donc chère), La FRODO stone, grise à la surface très crevassée ou encore la KEISHOU stone, également gris clair et à la texture à la fois accidentée et érodée.

Seiryu stone en vente chez Aquascape Boutique

Photo Aquascape Boutique

TREESCAPE / FORESTSCAPE

Dans la mouvance très en vogue actuellement de représentation de paysages terrestres en miniature, ce style particulier vise à recréer dans l'aquarium un décor dont le point d'intérêt principal est un arbre, aussi ressemblant que possible. On utilise une pièce de bois pour recréer le tronc et généralement des mousses ou des plantes épiphytes à petites feuilles pour le feuillage. C'est l'aquascapeur portugais Filipe Oliveira qui fut le premier à imaginer ce type de décor avec son fameux « Pinheiro manso ». Par la suite, des évolutions de ce style sont apparues, qui recréent cette fois des forêts entières et qu'on appelle naturellement « Forestscape ».

Treescape par Felipe Oliveira

Photo Felipe OLIVEIRA

WABI-KUSA

Encore un terme dont l'origine est à chercher du côté d'Aqua Design Amano. Un Wabi-kusa est une composition créée dans un aquarium de faible hauteur ou tout autre contenant (coupe, vase, etc...) présentant une plantation majoritairement émergée et dont la valeur esthétique réside principalement dans la simplicité et la pureté. ADA propose toute une série de contenants pour créer ce style de composition, mais aussi des petits blocs de terre déjà plantés de plantes aquatiques et/ou palustres destinés à être placés dans le bac tels quels, pour faciliter la création du décor. Par extension, ces « mottes » de plantes sont également appelées Wabi-kusa.

WABI-SABI

Ce terme désigne un concept général très présent dans l'esthétisme japonais et non spécifique à l'aquariophilie, mais qui a été fait sien par Takashi AMANO dans sa philosophie de l'aquascaping. Le Wabi-sabi est en quelque sorte le fait d'accorder une valeur esthétique à la simplicité des choses, mais aussi à leur imperfection, à leur vieillissement naturel, voire à leur décrépitude. Il s'agit là d'un concept assez étranger à nos valeurs esthétiques traditionnelles européennes (ce qui explique peut être en partie la prédominance des aquascapeurs asiatiques par rapport aux européens ou aux américains). Disons pour résumer simplement un concept très complexe qu'en aquascaping, cette sensibilité peut conduire à apporter au décor des éléments dont le but est d'évoquer le naturel, l'ancienneté du décor, le déséquilibre, plus que de rechercher la beauté pure en elle-même.

Copyright AQUASCAPE - Toute reproduction interdite